Robert GIBIER

Un turban pur sur sa tête

L'autorité des écritures

« Tu sais toutes choses » (1)

09 septembre, 2017

Jésus vient de demander à Pierre à 3 reprises : « M’aimes-tu ? ». Jésus utilise les 2 premières fois le terme désignant cet amour sans retour qui aime sans conditions et en toutes circonstances, et Pierre ne peut que répondre « J’ai de l’affection pour toi ». Alors Jésus rejoint Pierre et lui demande « As-tu de l’affection pour moi ? ». Pierre est attristé ; sans doute son parcours avec le Seigneur, ses chutes, sa présomption lui reviennent en mémoire et aussi ce regard de Jésus juste après ce triple reniement.

Les 500 ans de la Réforme

Seigneur, tu sais toutes choses

En suivant le parcours de Pierre, ses illuminations, ses chutes, ses trahisons, sa confiance en Jésus, nous nous arrêtons sur ce face à face après la résurrection où le Seigneur va le relever, le restaurer. Pierre est maintenant vidé de lui-même et face à son Seigneur : « Tu sais toutes choses ... », et moi, je ne sais plus rien si ce n’est que je t’aime. Pierre, vase de terre, est prêt à être rempli pour aller et glorifier son Seigneur.

Jésus-Christ, mon rocher, la pierre angulaire

Dans l’ancien testament, l’Eternel est souvent désigné comme le rocher, élevé, puissant, mais aussi refuge, asile, haute retraite ; celui qu’on ne peut atteindre mais sur lequel l’ Eternel peut nous hisser. Jésus-Christ est issu de ce rocher, il est la pierre angulaire de notre foi, sur qui et en qui reposent toutes les réalités spirituelles. Il est aussi cette pierre qui se détachera de la montagne de Dieu pour juger toutes les constructions humaines bâties sans Lui ou contre Lui.

Ce que l’ Éternel demande de toi

« Ce que l’Éternel demande de toi, C'est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu » (Michée 6v 8) : La compréhension de l’œuvre de justice accomplie par Jésus Christ à la Croix et le souvenir de la purification de nos péchés brisent nos cœurs raides et nous rend capable d’exercer une véritable miséricorde qui n’exclut pas le discernement à l’égard de nos semblables. L’humilité n’est alors pas feinte mais un caractère de Celui qui a fait de nous sa demeure.

« C’est là ce qui fait votre joie » (1)

02 juillet, 2017

La lecture des versets précédents présente 7 réalités spirituelles conduisant les croyants à être joyeux, à «  exulter  » à «  tressaillir d’allégresse  » !

c'est la ce qui fait notre joie, quoique..

Dans sa première lettre Pierre nous rappelle les réalités spirituelles que chaque croyant est appelé à s’approprier et à vivre : choisi par Dieu, justifié, purifié, sanctifié, gardé par la puissance de Dieu, possédant une solide espérance ; il affirme, c’est ce qui fait notre joie ; et il ajoute : « quoique maintenant puisqu’il le faut vous soyez attristés … Il ne nous laisse pas sur cette contradiction apparente mais nous encourage sur le chemin

Un esprit de force d’amour et de sagesse

Dans le lévitique, la fête de la pentecôte est reliée à la Pâque (50 jours après). L’effusion du Saint-Esprit, qui marquera La Pentecôte, est préfigurée lors de l’inauguration du temple par Salomon, annoncée par Ezéchiel et verra son accomplissement lors de la pentecôte qui suivra la résurrection et l’ascension de Christ : cette effusion du Saint-Esprit fera de Pierre, l’impétueux et parfois présomptueux apôtre, ainsi que de ses compagnons, des hommes libres, rempli d’un esprit de force, d’amour et de sagesse.

Pages

S'abonner à RSS - Robert GIBIER

Nous retrouver

Adresse

homeEglise Protestante Evangélique La Bonne Nouvelle
98 Eugène Pottier 35000 RENNES
Tèl : 02 99 31 42 13

Itinéraire

helpRocade Ouest => Sortie N° 9 « Porte de Cleunay »
2ème rond point à droite
Au feux à gauche

 

help Ligne N° 9 => Arrêt : Champion de Cicé

Lettres d’information

Sélectionnez les lettres d’information auxquelles vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner.