Robert GIBIER

Défrichez-vous un champ nouveau

Cette exhortation, jaillit du cœur de 2 prophètes : le premier, Osée, l’adresse aux 10 tribus d’Israël (le royaume du nord), le second Jérémie aux 2 tribus du royaume de Juda 150 ans plus tard. Dans les 2 cas l’exhortation ressemble à un dernier appel-avertissement avant que le jugement de Dieu ne vienne stopper la folie d’un peuple qui malgré les nombreux, avertissements, cris d’alarmes adressés par les prophètes s’est enferré et enfermé dans la révolte, l’idolâtrie, la compromissions.

«Défrichez-vous un champ nouveau» (1)

12 janvier, 2017

Cette exhortation, jaillit du cœur de 2 prophètes Le premier, Osée, l’adresse aux 10 tribus d’Israël (le royaume du nord), le second Jérémie aux 2 tribus du royaume de Juda 150 ans plus tard.

De l’ « Emmanuel » à « Christ en nous »

Noël est bien souvent la commémoration sentimentale de la naissance de « L’enfant Jésus » dans les bras de sa mère. Oui, un enfant nous est né, mais c’est Le Fils qui est donné : Il est l’Emmanuel c’est-à-dire Dieu avec nous venu accomplir ce qui était nécessaire pour parvenir à « Christ en nous, l’espérance de la Gloire ». Que cela nous conduise à l’adoration.

Pharisien, sadducéen ou scribe qui écoute ? (Marc 12)

La dérive religieuse qui ajoute précepte sur précepte ou le libéralisme qui relativise l’autorité de l’écriture en fonction de sa Philosophie conduisent au rejet de Jésus-Christ « Crucifié ». « Le scribe » qui écoute et s’approche sera éclairé sur la nouvelle alliance scellée en Jésus-Christ . Il tire de son trésor des choses anciennes et des choses nouvelles.

Celui qui vaincra

Croissance : nécessité d’un cœur brisé

Après avoir reçu le salut en Jésus-Christ les chrétiens peuvent éprouver comme un blocage dans leur croissance spirituelle. Le Saint-Esprit a pu nous montrer des points précis qui n’ont pas été pris en compte, peut-être nous sommes nous « endurcis ». Le Seigneur ne dédaigne pas un cœur brisé et contrit. Acceptons son œuvre pour un jaillissement de Sa Vie

Ses serviteurs le serviront (1)

04 septembre, 2016

Si Jésus est appelé «  Le serviteur que j’ai choisi  » (2) a quoi donc pouvons-nous aspirer de mieux qu’à servir nous-mêmes le serviteur que le Père a établi Seigneur de tout. Dès maintenant puisqu’il nous a rachetés gratuitement «  c’est par grâce que nous sommes sauvés, au moyen de la foi, cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu,  » (3) nous sommes invités à le servir avec crainte et avec joie (4).

La femme cananéenne (Mat 15 : 21 à 28)

Elle avait entendu parler alors elle est venue, s’est jetée au pied de Jésus et lui a demandé la délivrance pour sa fille. Elle a accepté l’humiliation, ne s’est pas révoltée contre les paroles de Jésus qu’elle ne comprenait sans doute pas, ne s’est pas repliée … et elle a reçue, devenant canal de libération pour d’autres ….

De la peur à l'amour par la crainte et l'humilité

Vous aurez des tribulation, mais...

La marche chrétienne ne dispense pas de connaître des difficultés, des tribulations au point que le découragement la peur l’angoisse viennent nous étreindre et la foi est prête à vaciller. Après avoir vérifié que ce que nous appelons « tribulation » ne relèvent pas de diverses questions qu’il nous appartient de régler, nous verrons que les véritables tribulations sont normales pour qui veut vivre pieusement et suivre Jésus-Christ et que la victoire, au milieu même de ces tribulations nous est acquise.

 

Pages

S'abonner à RSS - Robert GIBIER

Nous retrouver

Adresse

homeEglise Protestante Evangélique La Bonne Nouvelle
98 Eugène Pottier 35000 RENNES
Tèl : 02 99 31 42 13

Itinéraire

helpRocade Ouest => Sortie N° 9 « Porte de Cleunay »
2ème rond point à droite
Au feux à gauche

 

help Ligne N° 9 => Arrêt : Champion de Cicé

Lettres d’information

Sélectionnez les lettres d’information auxquelles vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner.